ven. Mar 22nd, 2019

Armement : Arrivée d’un avion Iliouchine 76 en sol ivoirien

Un avion militaire de type Iliouchine 76 (IL-76) a atterri à Abidjan, ce 9 mars 2019 à 10h50 GMT, avec à son bord d’importants matériels militaires (munitions et autres armements de guerre) au profit du Ministère de la Défense. Cette impressionnante cargaison a été déchargée jusqu’à 22h35, ce même jour, par des éléments du GSPR (Groupement de Sécurité du Président de la République). L’Iliouchine est un avion de transport russe qui possède 4 réacteurs, lui permettant d'atteindre la vitesse de 850 km/h. Il est équipé d’un cockpit à moitié en verre et d’un puissant moteur. Les versions militaires de l’IL-76 sont largement utilisées en Europe, en Asie et en Afrique, comme avion-cargo de transport de troupes, de matériels militaires ou comme centre de commandement aérien. Il est capable de transporter plus de 48 tonnes en charge utile sur 5 000 km en 6 heures.

 

 

 

Photos d'illustration

Ce ravitaillement en armes est particulièrement inquiétant de part sa quantité, compte tenu du temps nécessaire au déchargement (11h). Rappelons que l’ex-président Henri Konan Bédié et l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, ont tous deux refusé d’adhérer au nouveau parti créé par le président Alassane Ouattara, le Rassemblement des Houphoüétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP unifié). Depuis lors, des tensions politiques sont nées entre Ouattara et ses alliés d’autrefois.

On a vu alors le pouvoir Ouattara recruter des cybercriminels russes et canadiens pour espionner ses nouveaux opposants et embaucher un mercenaire burkinabé dans le but d’assassiner Guillaume Soro. Il y a quelques jours, ce fut le débarquement de Chérif Ousmane et d’Issiaka Ouattara, dit Wattao de leurs postes respectifs pour des mutations sous forme de promotion, sans aucun commandement de troupes.

Mais, que se passe-t-il à la tête de l’État ivoirien pour justifier une telle course à l’armement en temps de paix et ces mutations cacheraient-elles un malaise au sein de l’Armée ivoirienne ? Tout porte à croire que oui.

D’une source proche du Palais présidentiel, ces armes devraient servir aux milices que le Ministère de la Défense et Téné Birahima Ouattara, dit Photocopie, frère cadet d’Alassane Ouattara, se sont attelés à créer en dehors de toute règle et hiérarchie militaire ; en l’occurrence l’Unité de Lutte contre le Grand Banditisme (ULGB) qui est sous le commandement de Photocopie.

Serait-ce dans la logique d’un 3ème mandat qu’Alassane Ouattara continue cette course à l’armement ? De nombreux signes nous poussent à répondre par l’affirmative. D’ailleurs, cette même source nous a affirmé qu’Alassane Ouattara a fait ces importants achats d’armes, afin de tenir en respect l’Opposition, y compris Guillaume Soro, son principal concurrent à la Présidence de 2020.

Enfin, rappelons que depuis sept semaines, les enseignants du secteur public sont en grève et qu’aucune de leurs revendications n’a été satisfaite par le régime en place. Tout ceci pourrait conduire à une année blanche. Cet argent utilisé pour acheter de l’armement n’aurait-il pas pu servir à autre chose ?

 

Les Justiciers qui ont en leur possession la liste du matériel militaire déchargé ce 9 mars de l'IL-76, sont priés de nous la faire parvenir à l'adresse : alertejusticiersdunet@protonmail.com

 

Les Justiciers du Net

Présidence 2020 : Fébrilité au sommet de l’État ivoirien
Politique : Assassinat programmé de Soro par le clan Ouattara